8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 08:54

 

 

 toussaint.JPG 

 

Depuis la dernière rentrée scolaire, les situations d'absences d’enseignants non remplacées se multiplient dans la plupart des écoles de la ville.

L'Education Nationale semble avoir du mal à gérer les absences de courte durée, mais aussi des situations plus prévisibles: les formations, les congés pour cause de maternité (eh oui! il y a beaucoup de femmes dans l'enseignement) ou tout simplement les phases épidémiques… qui reviennent pourtant chaque hiver...

 

Il nous est très difficile de faire un recensement exhaustif des situations. On citera quelques exemples :

 

-         -  Ecole élémentaire Destraves (13 absences sur 20 non remplacées depuis la rentrée),

 

-          - Ecole élémentaire Bréjéat: 2 professeurs absents en début de semaine dernières, on a du répartir les élèves dans les autres classes. A 40 élèves par classe, certains ont été obligés de s'asseoir par terre. Il y avait déjà eu une absence non remplacée d’une semaine en octobre. L’enseignante était revenue plus tôt pour ne pas pénaliser les enfants,

 

- Maternelle Kergomard: également 2 professeurs absents (dont 1 non remplacée pendant 3 jours). On peine à imaginer le « bain de jouvence » que représentent 40 petits dans une classe. C’est la 2ème fois que cette situation se produit depuis la rentrée scolaire,

 

- Maternelle Shoelcher : Les élèves d’une classe ont du s’adapter à 7 enseignants différents entre la rentrée et les vacances de la Toussaint (sans compter les jours sans remplaçant), avant que l’administration ne trouve les ressources pour stabiliser la situation.  

 

 

On constate que la situation se dégrade. Houilles n’est pas spécialement maltraitées puisque le même constat est fait à Chatou, dans le reste de l’académie et dans une bonne partie du pays. Ceci s'explique par la baisse des effectifs d'enseignants remplaçants, qui s'inscrit dans un cadre plus large de réduction des effectifs de fonctionnaires de l'éducation nationale (moins  50000 postes depuis 3 ans). Les choses ne devraient pas s’arranger en 2011-2012, puisqu’une nouvelle baisse de 16000 postes est programmer. On piochera une fois de plus dans les contingents de remplaçants, des RASED… pour ne pas afficher une hausse trop forte du nombre d’élèves par classes.

 

La FCPE (ainsi que les autres fédérations de parents) font leur maximum pour alerter les pouvoirs publics sur la situation de l’éducation nationale. Les courriers de représentants de parents indignés s’empilent sur les bureaux des IEN (Inspecteurs de L’éducation Nationale) et des Inspecteurs d’Académie. Faudra-t-il aller plus loin, comme la FCPE de Seine-Saint-Denis qui dépose des recours administratifs et occupe une centaine d’écoles pour protester contre ces absences non remplacées ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la FCPE de Houilles 78
  • Le blog de la FCPE de Houilles 78
  • : blog de la FCPE de houilles, pour les parents qui souhaitent comprendre et participer au fonctionnement de l'école publique, promouvoir des valeurs partagées (laïcité, gratuité, école pour tous).
  • Contact

Recherche

Archives