11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 17:18










On a beaucoup parlé l'an dernier des RASED (Réseaux d'Aides Spécialisées aux élèves en Difficulté) et de la nécessité de les préserver, malgré les nombreuses suppressions de postes dans l'éducation nationale.

Ci-joint une étude comparative RASED- aide individuelle (les 2h de soutien hebdomadaires). Elle a été publiée sur le site du SNEP- FAEN.

http://snep-faen.blogspot.com/2009/10/etude-comparative-de-lefficacite-de.html

Etude comparative de l'efficacité de l'aide individualisée avec celle des Rased

Une étude universitaire conduite en 2008-2009 auprès d'élèves bénéficiant des 2 h. d'aide individualisée en primaire montre que ce dispositif fonctionne bien dans 20 % des cas seulement. Inversement, l'aide apportée dans le cadre des Rased s'avère efficace pour 70 % des élèves suivis. L'étude portait au total sur 144 élèves.

« Selon l'étude, les difficultés rencontrées par les enseignants dans le cadre des 2 h. d' A.I. sont d'abord liées à un problème de diagnostic : certains élèves qui rencontrent des défaillances en matière de compétences sociales relèvent davantage des Rased ».

Le protocole de recherche évalue 125 compétences dans cinq champs distincts : compétences scolaires, cognitives, relationnelles, sociales, et implication de la famille. Les questionnaires sont renseignés par les enseignants. On considère qu'ils ont obtenu de « bons résultats » lorsque la courbe de progression des élèves est haute et homogène pour les cinq blocs de compétences.
Les chiffres recueillis révèlent que l'A.I. « n'est pas beaucoup conduite dans les zones d'éducation prioritaire » car « les enseignants ont conscience que les difficultés sont trop massives pour être résolues avec 2 heures de soutien".
Les Rased font progresser 70 % des élèves dans le champ des compétences sociales, 65 % pour les compétences scolaires, 68 % en matière de compétences cognitives et 60 % dans le champ des compétences relationnelles. L'implication des parents, également mesurée, atteint un taux satisfaisant dans seulement 28 % des cas.
Pour améliorer l'action des Rased, les chercheurs leur proposent de conduire un travail sur la « parentalité », de faire évoluer les techniques de la rééducation ou encore d'introduire des Rased dans le 2d degré. en outre, ces 30 % d'élèves qu' ils ne parviennent pas à aider relèvent-ils vraiment de la rééducation ou plutôt des Instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques ? (troubles du comportement très lourds).
L'avenir réservé à la fonction de rééducateur dans le cadre de la réforme de la formation des enseignants est inquiétant. En quelques années, le nombre d'enseignants envoyés en stage de spécialisation a chuté de « 250 à tout juste 40 », et « supprimer des stagiaires est une autre manière de fermer les Rased ». Sur les 3 000 Rased qui devaient être initialement supprimés, 1 500 ont été « sédentarisés » dans des classes. Les 1 500 autres, selon les départements, interviennent sur 1 ou 2 groupes scolaires et plus rarement partagent leur temps entre la classe et une mission de Rased : « chaque inspection académique a géré la situation comme bon lui semblait. Résultat, c'est le flou total. Les zones rurales, déjà très peu pourvues, sont dépossédées. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la FCPE de Houilles 78
  • Le blog de la FCPE de Houilles 78
  • : blog de la FCPE de houilles, pour les parents qui souhaitent comprendre et participer au fonctionnement de l'école publique, promouvoir des valeurs partagées (laïcité, gratuité, école pour tous).
  • Contact

Recherche

Archives