20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 21:44

 

Représentants de Mairie présents (réunion du 20/01) :
J.L REVERT
Claude CATON
Nicole ADATO : adjointe Restauration
M. LE ROUX : Directeur Services Techniques
Chef de la cuisine centrale
Marie-Lou PIERRE
Coordinateur Kergormard


Représentants de parents des écoles Kergomard, Buisson, Bréjeat, Destraves, Frapié


Ordre du jour de la réunion : Point sur le périscolaire et les travaux dans les écoles

Une grande partie de la réunion a été consacrée à la restauration scolaire :

  • Travaux de la cuisine centrale :

Mme ADATO a expliqué que le transformateur EDF a détruit des compresseurs frigorifiques au mois de juillet, créant une situation de travail ingérable pour les cuisiniers.
L'intoxication alimentaire qui a touché de nombreux enfants et adultes serait en partie liée à ce contexte. En effet, les équipes de la cuisine ont essayé d'anticiper au maximum les repas et ont fait cuire du riz un vendredi pour le repas du lundi, mais la phase de refroidissement dans le sas dédié n'a pas été respectée, le personnel étant sous pression. Une bactérie a donc germé durant le week-end ce qui a donné lieu à l'intoxication alimentaire au centre de loisir.
Depuis, les problèmes sanitaires ont été largement réglés.

Toutefois, il perdure un problème électrique important sur la cuisine centrale qui est branchée sur le même réseau que les 2 écoles du groupe scolaire et le gymnase, créant des sur-utilisations : coupures notamment lors des grands froids, ce qui est un souci pour la conservation des aliments et leur cuisson.  

Chaque matin à 9h30, l'équipe de cuisiniers décide de jeter ou non le repas et de le remplacer par le repas de substitution qui est un repas froid (chips, etc).


Il existe actuellement un contentieux entre la Mairie et ERDF (réseaux d’électricité) concernant  les travaux indispensables à réaliser (le matériel électrique actuel étant jugé comme vétuste et insuffisant). Ceux-ci ne pourront peut être se faire qu'en juillet-aout car ils nécessitent la non-utilisation de la cuisine et le recours temporaire à un prestataire.
Par ailleurs toute une série d'investissements additionnels se révèlent nécessaires. Au total, les travaux sont chiffrés à 335 000 € et pourraient retarder tous les autres travaux prévus dans les écoles.

  • Qualité et quantité des repas

L'équipe de cuisine est aujourd'hui au complet avec 5 cuisiniers (contre 3 auparavant) dont 2 de haut niveau.

Innovations sur les menus :
- 1 produit bio / semaine (fruit, yaourt ou entrée)
- 1 animation mensuelle : journée antillaise, maghrébine, etc.
Les problèmes sanitaires réglés, les cuisiniers vont travailler sur le goût, tout en respectant les directives nutritionnelles (normes sur le sel, sucre, etc.).

Quantités :
Les parents ont remonté l'information du manque de quantité et de la taille des portions qui est la même pour un CP ou un CM2. La Mairie répond que les quantités répondent à des normes strictes sur un repas global et qu'ils veulent éviter le gaspillage. Toutefois, il faut effectivement que le personnel remonte l'information en cas de quantités insuffisantes dans un climat de confiance (ie même si la personne sur site est fautive car a trop servi en début de service).

Les cuisiniers ont commencé à aller le midi dans les cantines pour discuter avec les enfants et se rendre compte sur place de l'adéquation des repas par rapport aux attentes.

  • Allergies alimentaires

Les allergies peuvent être prises en compte à la demande des familles mais cette prise en compte se limite à un Protocole PAI (signé par Ecole/Parents/Médecin) qui permet d'administrer des médicaments en cas de besoin pendant le temps scolaire.
Toutefois, la mairie n'était jusqu'à présent pas signataire du protocole (elle en a fait la demande) alors qu'elle est en charge des repas et de la pause méridienne. Les animateurs ne disposent donc d'une liste des enfants allergiques que si les parents l'ont signalée en mairie.

En cas d’allergie alimentaire, il appartient aux parents d'apporter le panier repas de leur enfant qui sera conservé au frais à l'école. La cuisine centrale ne peut fournir des repas sans allergènes car cela semble difficilement gérable d'un point de vue logistique (doivent être préparés ailleurs, etc.).

Temps périscolaire:

  • Pause méridienne


Le problème du remplacement des animateurs et surveillants absents a été évoqué.
Il est impossible pour la mairie de gérer les absences impromptues.
Lorsqu'il manque du personnel, les ateliers de la pause méridienne sont supprimés et les animateurs font de la surveillance. Il n'y aura pas cette année de problème d'absences pendant la période des partiels puisqu'il n'y a pas d'étudiants dans l'équipe.

Formation : les animateurs ont leur BAFA, les surveillants non. Un BAFA coûte 750 € : la mairie le finance aux animateurs qui travaillent à la fois le midi et au centre de loisir.

Rappel : en cas d’accident, la déclaration d’accident est automatiquement transmise en Mairie.


Nouveau matériel :
En primaire, nouveaux jeux de société (Puissance 4, etc), billards, babyfoot. Des tournois sont prévus entre les différentes structures.
Mallette pédagogique qui tourne dans les écoles : activité cirque, golf, frisbee, etc.
Informatique : pas plus de 30' / enfant.
Les enfants choisissent de participer ou non aux ateliers (4 créneaux horaires) mais les salles sont en général remplies.

  • Garderie gratuite :

La Mairie offrira ¼ de garderie gratuite dans le cas ou 2 enfants seront inscrits dans 2 écoles éloignées  (ex : Frapié-Destraves). Il faudra faire la demande de garderie gratuite au service scolaire. 30 familles pourraient être concernées.



Travaux :
M Revert n'a pas voulu s’avancer sur les travaux à venir (la Mairie avait pourtant mais le sujet à l’ordre du jour), puisque le vote du budget communal était attendus pour début février.
Les parents rappellent qu'une liste avait été transmise à la mairie l'an dernier avec les travaux en attente.
L'école Frapié va être restructurée, le dossier technique est prêt. Une réunion spécifique est planifiée avec les représentants de parents de Frapié. Toutefois, ce projet prend du retard car il « reste » à : obtenir  les subventions des assemblées locales (conseil Régional et Général), lancer les appels d’offre. Les parents signalent qu’en juin 2010, une réalisation était prévue pour début 2011…


Compte tenu des retards pris, les  travaux de Kergomard (classe 8, etc) ne sont pas prioritaires même si les parents suggèrent à nouveau de procéder par tranche.
Mme Adato reprend note de notre demande du déplacement du panneau d'information des représentants de parents maintenant que le schéma de circulation dans l’école Kergomard est définitif.
L'école Bréjeat devrait enfin avoir des stores (inscrit sur le budget voté fin janvier).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la FCPE de Houilles 78
  • Le blog de la FCPE de Houilles 78
  • : blog de la FCPE de houilles, pour les parents qui souhaitent comprendre et participer au fonctionnement de l'école publique, promouvoir des valeurs partagées (laïcité, gratuité, école pour tous).
  • Contact

Recherche

Archives